Penser à l’échelle nationale. Agir à l’échelle locale. Une excellente combinaison.

Affiché par : VersaCold le 22 février 2018 09:00:00 EST
Trouvez-moi sur :

Notre expertise en matière de chaîne d’approvisionnement rend possible l’établissement d’un partenariat avec un organisme de bienfaisance qui partage nos valeurs.

Compass food bank_February_790x526FINAL.jpg

Travailler à l’échelle nationale au Canada comporte de nombreux avantages, dont celui de réaliser à quel point notre pays est grand et composé de communautés locales ayant un caractère unique et fascinant, auxquelles les membres sont réellement attachés. C’est pourquoi, au cours de l’année passée, au cours de nos recherches du partenaire caritatif idéal, nous avons surtout regardé les organisations ayant une forte présence nationale, mais ayant une incidence réelle à l’échelle locale.

Nous sommes donc très heureux d’annoncer que nous avons trouvé un partenaire répondant tout à fait à nos critères. Banques alimentaires Canada est un chef de file national de la lutte contre la faim aujourd’hui et de la prévention de la faim demain, en collaboration avec le réseau des banques alimentaires canadiennes.

C’est un organisme de bienfaisance axé sur les denrées alimentaires et dont les valeurs sont très semblables aux nôtres : l’offre d’aliments sains et de qualité aux familles, d’un bout à l’autre du Canada. Le fonctionnement de Banques alimentaires Canada est semblable à celui de VersaCold, une entreprise nationale dotée d’un mandat local.

Leslie Murray, directrice, Marketing, nous explique :

« Nous cherchions à concentrer en un seul partenaire à l’échelle nationale une approche plutôt fragmentée afin de maximiser notre incidence sur la communauté. Nous estimons important de faire notre part dans les communautés où nous travaillons et où nous vivons. Notre relation avec Banques alimentaires Canada est le reflet de nos activités et de nos valeurs et, comme eux, notre présence est nationale, mais notre empreinte est solidement ancrée à l’échelle locale. »

Erin Filey-Wronecki, gestionnaire principale, Développement et partenariats de BAC, fait écho aux sentiments exprimés par Mme Murray

« Dès notre première rencontre, j’ai remarqué une synergie et une concordance importantes dans nos organisations. Notre philosophie, en particulier en matière de salubrité alimentaire, concorde réellement avec celle de VersaCold. Pour nous, il s’agit d’un partenariat véritablement gagnant gagnant, des deux côtés. Ensemble, nous pouvons réaliser beaucoup de choses importantes. »

Si vous ne connaissez pas le nom de Banques alimentaires Canada, vous connaissez probablement leurs activités et qui elles soutiennent.

Banques alimentaires Canada (BAC) est un organisme de bienfaisance national voué au soutien des Canadiens et des Canadiennes vivant une insécurité alimentaire. Elles appuient un réseau d’associations provinciales, de banques alimentaires affiliées et d’organismes alimentaires qui travaillent à l’échelle des communautés pour atténuer la faim. Ensemble, leur réseau soutient plus de 850 000 Canadiens et Canadiennes qui font appel aux banques alimentaires chaque mois.

Le partenariat stratégique de VersaCold et de BAC permettra à Banques alimentaires Canada d’utiliser nos installations d’entreposage d’un bout à l’autre du pays, ainsi que le service de logistique de notre chaîne d’approvisionnement afin d’offrir des aliments salubres et sains aux Canadiens et Canadiennes dans le besoin. « Nous jouons un rôle important dans la chaîne alimentaire et ce partenariat en est la prolongation. Nous arrivons à offrir nos services », dit Mme Murray. De plus, grâce aux relations étroites que les partenaires de VersaCold entretiennent avec les fabricants de produits alimentaires, nous sommes en mesure de mieux prévoir où et quand de grandes quantités de denrées sont disponibles et d’éviter ainsi d’inutiles gaspillages. « Quand les aliments approchent de la date de péremption, mais qu’ils sont encore salubres et bons, nous commençons à encourager nos clients à dire : “Plutôt que de détruire ces aliments, pourrions-nous en faire don à la banque alimentaire?” Nous voulons permettre à nos gestionnaires de parler à nos clients. »

Un autre mandat important de BAC est de veiller à ce qu’il n’y ait pas seulement des aliments traditionnels non périssables, souvent associés à des dons alimentaires, qui se retrouvent dans les banques alimentaires. Filey-Wronecki nous explique : « Il est important de souligner que les banques alimentaires ont la capacité de livrer des aliments frais et des aliments périssables aux gens dans le besoin. Trente-huit pour cent des aliments livrés par les banques alimentaires sont frais ou périssables. Notre partenariat avec VersaCold nous permettra d’accroitre ce pourcentage. »

Et, bien sûr, au cœur de ce stimulant nouveau partenariat, nous retrouvons la même vision, celle du désir d’avoir une véritable incidence positive en redonnant aux communautés du Canada que nous connaissons, aimons, et où nous vivons. Lisa Wernham, directrice, Système national du partage des aliments, BAC, a touché juste : « Le désir de redonner à la communauté est ancré dans nos deux cultures. »

Il va sans dire que c’est un partenariat gagnant.

Si vous souhaitez participer à une banque alimentaire dans votre communauté ou faire un don à Banques alimentaires Canada, vous pouvez vous renseigner sur le site : https://www.foodbankscanada.ca/Get-Involved

Voici un résumé de l’histoire de BAC :

  • En 1981, le premier cadre officiel d’une banque alimentaire, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a été établi à Edmonton. Une crise dans le marché du pétrole a entraîné la création de cette première banque alimentaire comme mesure temporaire d’aide aux personnes touchées. Les résultats se sont avérés positifs et ont pu être répétés.
  • En 1987, au moment où de plus en plus de banques alimentaires étaient créées dans l’ensemble du pays, le besoin d’avoir une voix à l’échelle nationale est devenu évident. C’est ainsi que l’Association canadienne des banques alimentaires a été formée. Cette association a mis en place un système national de partage des aliments, dans le cadre duquel des aliments peuvent être acquis et distribués à l’échelle nationale, d’un bout à l’autre du pays.
  • En 1989, le Bilan-Faim initial a été publié, le premier en son genre au Canada, dans lequel une analyse statistique du nombre de personnes faisant appel aux banques alimentaires a été effectuée. Ce rapport annuel est encore produit aujourd’hui.
  • En 2008, le nom de l’association a été officiellement modifié pour devenir Banques alimentaires Canada (BAC).
  • En décembre 2017, Banques alimentaires Canada a collaboré avec VersaCold à un programme pilote qui a permis d’offrir environ 240 000 repas à des Canadiens et Canadiennes dans l’ensemble du pays.

Les sujets : VersaCold, Food Banks of Canada